samedi 24 avril 2010

Christian Le Bars / Lignes d'écritures

Il y a quelques mois je pensais que les blogs sont les dernières vitrines de la société du spectacle.
Je n'ai pas changé d'avis mais la nécessité d'en avoir un s'est imposée pour des raisons pratico-pratiques. Un nouvel outil va certainement entraîner de nouvelles possibilités.
Les lignes d'écritures sont souvent des "lignes de fuite" sur la crête de l'actualité, mais elles peuvent être aussi des "lignes de décélération". Elles-mêmes étant des transitions vers les "exercices de lenteur" : ces derniers concernent, entre autres, l'écriture littéraire.

Libellés :
Fahrenheit 451
Le temps des assassins
Samizdat
La course contre le temps
ABC de la lecture
Arrêts sur images

"Il est étrange de vivre sans savoir où l'on va", écrivait le poète Jean Vodaine (1921 - 2006).
En cette époque où il est plus facile d'imaginer la fin du monde que la fin du capitalisme, cette phrase dont on pourrait dire qu'elle correspond au déni de la mort me paraît source d'espérance puisque la vie l'emporte toujours.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire